Joseph Dirand: Le luxe minimal
Skip to main content
« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »
ARCHITECTURE et DESIGN

Joseph Dirand: Le luxe minimal

Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal.

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »

L’appartement, absolument somptueux, a marqué dès le début l’architecte: « En ouvrant la porte, comme Roman, je suis tombé immédiatement amoureux de ce lieu. Les plus beaux espaces à Paris sont les premiers étages des hôtels particuliers. Celui-ci l’est particulièrement car il ouvre sur une terrasse de 250 m2. »

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »

L’endroit avait pourtant perdu de sa superbe. Le panneautage avait disparu, les cheminées étaient ordinaires, et seules quelques interventions typiques des années 1980 subsistaient. « Je ne voulais pas faire d’effets de style, mais rendre à ce lieu d’exception ce qu’il avait perdu depuis sa belle époque. »

À lire également: les 10 meilleurs projets de David Collins

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »

Il fallait aussi redessiner les espaces en intégrant leur fonctionnalité. C’est d’ailleurs dans ce dialogue que le travail de Joseph Dirand prend tout son sens. Ainsi, dans cet appartement, on circule de différentes manières dans ce qui semble être une succession de salons. : Ici rien n’est figé, rien n’est solennel. La vie se déroule dans la cuisine comme dans la vaste salle de bains ouverte sur la terrasse d’un côté, sur un jardin à la française de l’autre.

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »

« Nous avons déjà vous présentez plusieurs projets de Joseph Dirand, le créateur de l’année 2013 et il continue à nos surprendre. Aujourd’hui c’est sur son dernier projet que nous écrivons, un projet dont le mot à retenir est minimal. »À lire également: des pièces à vivre de luxe