Monsieur Karl Otto Lagerfeld. | Magasins Déco | Les dernières tendances pour votre maison
Skip to main content
ÉVÉNEMENTS

Monsieur Karl Otto Lagerfeld.

Karl Lagerfeld ne parlait jamais de la mort, c’est une chose « répugnante » disait-il. La mémoire ? Non merci, lorsqu’on est parti on ne doit pas « embêter avec les restes ». Néanmoins, comme il est visiblement impossible de faire l’impasse sur son départ, je vous propose de parler de lui, mais au présent. Qu’en pensez-vous ?

 

 

Lagerfeld, c’est l’histoire du géant qui incarne littéralement la mode française. Il y a les bons designers, les très bons designers et Lagerfeld. Il incarne une mode intemporelle et a une vision bien définie de ce les femmes doivent être.

 

LAGERFELD, le début.

Karl Lagerfeld est né près de l’Elbe et a ensuite grandi dans une grande demeure près de Hambourg. En 1954, à 21 ans, alors qu’il est nouvellement installé à Paris, il participe au concours du Secrétariat international de la laine et remporte le premier prix de la catégorie manteaux avec une pièce en laine jaune décolletée dans le dos qui avait un je ne sais quoi de scandaleux pour l’époque.

 

Lagerfeld au concours de la laine – 1954

 

Repéré par Balmain dont il devient l’assistant personnel, il prend la direction artistique de Jean Patou en 1959 âgée seulement de 26 ans. Par la suite, entre 1964 et 1983, il créera des modèles de prêt-à-porter bohèmes et romantiques en phases avec la mode libératrice des années 70, le luxe oui, mais le luxe confortable.

 


Lagerfeld pour Chloé – 70’s

 

En 1965 il rejoint la fameuse maison de fourrure italienne FENDI, dont il dessine même le logo, les deux F de Fun Fur sur un coin de table. En l’honneur de ses 50 ans dans la célèbre maison, il organisera le défilé polémique «Haute Fourrure » en 2015. Celui-ci présentait 30 looks dont un en particulier, fait de fourrure de zibeline et valant, selon le Financial Time, près de $1 million.

 


Fendi, par Lagerfeld

 


Le manteau à $1 million de Lagerfeld – Haute Fourrure 

LAGERFELD chez Chanel.

L’histoire que tout le monde connait c’est l’histoire Chanel. Chanel c’est la maison ancestrale créée en 1910 par Mademoiselle Coco et qui a libéré les femmes. On ne compte d’ailleurs plus les codes d’identifications liés à la célèbre maison de couture, le canotier, le camélia, le nœud de satin noir, le sac matelassé, le bouton ou encore bien évidemment les initiales.

 


Le Camelia de Mademoiselle Chanel


Le canotier Chanel 


Le sac noir matelassé Chanel

En bref, c’est une maison au passé incroyablement lourd mais néanmoins quelques peu démodée que Lagerfeld reprend en 1983 ! Il a alors en charge de refaire de la marque une référence et mènera ce projet brillamment notamment grâce à sa collaboration avec la mannequin Inès de la Fressange qui sera à l’occasion une des premières à obtenir un contrat d’exclusivité avec une marque de mode. A eux deux, ils réinventent Chanel et en font une des maisons de couture les plus tendances. Lagerfeld a une vision de la mode à 360º, il dessine des dizaines de collection, photographie les dossiers de presse et imagine les décors des défilés, il incarne littéralement la marque, il devient la marque.

 


Karl Lagerfeld et Inès de la Fressange – 80’s 

 


Ines de la Fressange

 


Ines de la Fressange pour Chanel

 

Ines de la Fressange

 

Depuis, chaque défilé CHANEL est un événement, les collections de hautes coutures bien sur, mais les collections de prêt-à-porter également, les collections croisières ou encore les collections des métiers d’arts. C’est à un rythme effréné que Lagerfeld créer et impose sa vision de la mode française au monde.

 


Claudia Schiffer pour Chanel – 90’s

 


Cara Delevigne pour Chanel

 

LAGERFELD … en personne.

 

 

On le connait pour ses citations impétueuses, pour sa haine visérale du conventionnel, Karl Lagerfeld exprime très clairement son point de vue sur les femmes, sur la mode, sur le style, sur tout ! Le personnage est complètement cosmopolitain, de naissance allemande, résident à Paris, mais navigant incessamment entre Rome et New York, il parle 4 langues et dit de lui-même : “Fendi est mon identité italienne, Chanel est la française.”

 

 

Lagerfeld est complètement multi-terrain, c’est ainsi qu’il est capable d’imprimer sa silhouette sur une bouteille de Coca-Cola Light ou encore de poser pour la sécurité routière accoutré d’un gilet jaune. Doté d’un humour à toute épreuve, il nous dis sans aucun complexe :

“Personne ne veut voir des femmes rondes sur les podiums.”

ou encore,

“Je n’aime pas qu’on massacre les animaux, mais je n’aime pas non plus qu’on massacre les êtres humains, et apparemment, c’est plutôt populaire dans le monde.”

et enfin :

“Je déteste avoir des conversations intellectuelles, seule ma propre opinion m’intéresse.”

 

 

Lagerfeld est également un grand admirateur d’art, ainsi il imagine l’ameublement complet d’un appartement de Monte Carlo avec l’enseigne Memphis. De même que la photographie qu’il pratique avec assiduité depuis 1987, et pour laquelle il a aménagé en studio l’arrière de sa bibliothèque au 7 rue de Lille. Enfin, il est un grand fan de l’artiste Szekely auquel il a acheté un grand nombre de pièces.

 

Karl Lagerfeld c’est l’histoire d’un demi siècle de mode et il ne partira jamais vraiment.

“Je vis mes mémoires, je n’ai pas besoin de les écrire.”
Lagerfeld.

 

ebookwbsofas

 

À LIRE ÉGALEMENT: